Libé prisonnier d’Apple : éthique, marché, presse cherchez l’intrus

Lundi matin je me suis piqué d’écouter l’émission « Service Public » d’Isabelle Giordano sur France Inter dont le titre m’a aguiché : « Comment Apple veut dominer le monde ».
Je dois dire que je n’ai pas regretté le détour, notamment à l’écoute de ce témoignage édifiant du directeur des publications de Libération.fr.

Apple impose son modèle à Libération (extrait d’interview)
[audio:http://vincent.mabillot.net/wp-content/uploads/FranceInter-ServicePublic-AppleDomineLeMondeanceextrait-20110606.ogg]

Au final quel belle présentation synthétique du modèle économique « apple » et quelle triste couardise de la presse française qui fait preuve ici d’une admirable soumission à l’autorité économique.

Reprenons

L’invention du sauveur

En créant l’i-pad, Steve Jobs annonçait des lendemains qui chantent pour la presse avec la possibilité d’être présent sur un support permettant de gérer un modèle de distribution payant et contrôlé.

Se faisant de nombreux titres,  leurs patrons en tête en chambre d’écho de Steve Jobs, ont travaillé d’arrache pied pour être présent sur la tablette de la pomme (sans même pouvoir disposer de prototype pour faire du travail précis).

Comme l’explique Ludovic Blecher, il s’agit en fait d’un discours pûrement marketting qui a été repris et véhiculé naïvement, car malgré l’augmentation du nombre de lecteurs sur les tablettes, celui-ci ne compensent pas la perte de lecteur et de revenus papier.

L’invention n’est donc pas celle de l’appareil mais celle du statut de son distributeur…

Comment j’ai appris le commerce avec un dealer (Steve J.)

Un an après les premiers lancements d’applications d’évaluation « presse » sur l’apple store et Itunes, Apple impose un changement de modèle d’utilisation résumé par Ludovic Blecher en trois points :

  1. Apple fixe le prix des abonnements à l’application
  2. Apple encaisse 30% de commissions
  3. Les applications doivent utiliser les technologies de gestion des abonnements et de protection des droits (drm) propriétaires d’Apple

Personnellement j’ai tendance à penser que ça ressemble à des méthodes maffieuses relevant de l’extorsion de fond, du proxénétisme (les macs!!!) et de la création de dépendance aux distributeurs…

L’émancipation n’est pas l’apanage de la presse de « Gauche française »(?)

À la question d’Isabelle Giordano sur l’idée des raisons de Libération pour continuer à travailler avec Apple alors que le Financial Times à dit non, Ludovic Blecher en faux enfant martyr (les victimes défendent leur bourreaux…) explique qu’ils ne peuvent pas ne pas être présent sur la tablette… Ben voyons. Avec une telle capacité de résistance, il me semble que le titre devrait s’appeler désormais « Abnégation » et ne plus s’occuper que de la grossesse de la première dame de France car ça devient une honte de jouer les relais de la révolte et de la quête de liberté d’expression des Syriens, des Libyens et l’ensemble des peuples qui essayent de s’émanciper malgré les violences qui leurs sont faîtes. Un tel acte de lâcheté éthique explique très probablement la perte de confiance de la « grande presse » soupçonnée de connivence avec les pouvoirs économiques et politiques.

Ce qui fait mal au ventre c’est de voir que ce sont des journaux comme le Financial et PlayBoy qui disent non à Apple et trouvent une alternative en utilisant les standards ouverts du HTML5 notamment pour développer des webapps qui seront en plus accessible sur d’autres supports…

Bien sûr j’entends d’ici quelques ipadeurs orthodoxes dire que du coup la simplicité d’usage qu’introduisait le modèle d’Apple nous ramenait à l’imbroglio, la complexité des modèles économiques du web… Franchement je suis d’accord avec eux et avec Albert Einstein qui disait que pour marcher au pas une mœlle épinière suffisait.

Quelques complément de lecture:

 

 

 

 

 

 

 

Autres recommandations de lecture:

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Document numérique, Logiciels Libres, Médias, Politique, Recherche, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *