Linux Mint Debian Edition : UP8, l’édition intégrant EFI/GPT 100% Testing

Mint Debian (Logo)

Mint Debian (Logo)

Le cycle de diffusion de l’Upgrade Pack 8 Linux Mint Debian Edition en cours de finalisation avec de belles choses.

Depuis une quinzaine de jours nous avions pu mettre à jour les systèmes déjà installé sous LMDE, mais depuis ce week-end, on peut s’amuser avec les images prêtes à installer de la distribution « élégante » à base de Debian. Les images sont encore en Realease Candidate (fin de test) mais mes premiers tests et les retours que j’en ai perçu sont très positifs.

Pour rappel, la specificité orginelle et originale de LMDE est de proposer une version simple d’installation de Debian Testing.

Si le côté rolling debian (mis à jour permanente) avait un peu perdu du poil de la bête dans LMDE, on semble y revenir. L’upgrade 8 annonce que la distribution est 100% comptable avec les dépôts debian testing.
Alors pourquoi ne pas passer à une testing avec des dépôts testing?

Parceque pour certains utilisateurs les dépôts Mint permettent des compromis en intégrant une interface utilisateurs à la « Mint », elle propose aussi quelques applications qui ne sont pas dans les dépôts debian, et qui peuvent perturber certains utilisateurs (par exemple pour des raisons de licence sur les logos, on ne trouve pas Firefox ou Thunderbird qui s’appelle Iceweasel et Icedove chez Debian…).

À l’installation, LMDE séduit certains pour son côté « out of the box » (utilisation directe), notamment par l’installation de composant qui s’affranchissent de l’éthique rigoureuse de Debian à l’installation (mp3 et dvd sont lisibles dès la fin de l’installation sans installation dédiée).

Retour d’expérience personnel : Si le passage de up6 à up7 a été calamiteux, le passage a up8 est passé plutôt comme une lettre à la poste. Sauf quelques petits problèmes sur certaines machines qui n’avaient que cinnamon 1.8 en gestionnaire de fenêtres.

La version Live est donc sortie ce samedi en release candidate. Je n’ai testé que la version « mate 32 bits » pour réinstaller la machine des gamins. L’installation est très bien francisée, et au redémarrage tout était nickel. Le dépôt mint debian est effectivement très frais et permet d’installer des versions récentes des applications qui vont bien (par exemple Clementine, un player audio que j’aime bien, est en version 1.2.0, qui la dernière sur le site des auteurs).

Surtout ce que l’on découvre avec les dernières images cd, c’est que les versions 64bits sont taillées pour prendre en compte les ordinateurs EFI/GPT, c’est à dire les machines qui sont prévues pour fonctionner avec windows8. Du coup il est théoriquement possible (je n’ai pas eu le loisir de tester) d’installer LMDE sur des machines bootant en EFI et a priori d’avoir un double boot.

Maintenant quelle version choisir : Mate ou Cinnamon?

Pour moi sans hésiter c’est Mate. Je n’ai toujours pas trouvé l’intérêt de Cinnamon qui selon moi est un truc bâtard entre gnome2 et gnome3 qui conserve l look de l’ancien en surcouche de technos graphiques plus exigeantes et gourmandes.

Donc perso, je préfère toujours et encore partir sur une Maté qui fonctionne directe sans avoir une carte graphique optimisée (pas de galère Nvidia ou Ati au redémarrage). Après coup j’installe un système plus adapté à l’ordinateur en question en fonction de ses performance et ses usages : donc du lxde pour de l’ultra léger, du gnome3 pour du « touchy », du xfce pour du classique.

Autres recommandations de lecture:

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Actualités commentées, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *