A propos

Mon nom est donc Vincent Mabillot, je suis enseignant-chercheur en sciences de l’information et de la communication à l’ICOM (institut de la communication) à l’Université Lumière Lyon2, libriste (et intéressé par tout ce qui s’enracine dans « la racine « liber »).

Enseignant chercheur

Enseignant, j’interviens essentiellement sur des enseignements liés à la communication numérique, la création multimédia, les pratiques logicielles, la formation médiatée par ordinateur, la sémio des interfaces.
À l’ICOM je suis notamment responsable de la licence CoLibre (Licence Pro « Communication, Logiciels Libres et Sources Ouvertes).
J’interviens aussi dans d’autres établissements et contextes (il y a quelques temps dans Master Architecture de l’information à l’ENS et actuellement quelques cours autour du jeu vidéo et des écritures interactives en licence infocom audiovisuel et master écritures interactives à l’Université Lyon3).

Hors institution universitaire académique, j’anime des conférences à l’Université Populaire de Lyon et dans d’autres structures qui m’en font la demande.

En tant que chercheur je m’intéresse aux questions liées à l’interactivité et aux distances proxémiques et aux pratiques collaboratives et coopératives au sein de dispositifs de médiation interactifs.

Depuis 2017, j’ai le plaisir d’avoir rejoint l’équipe d’accueil MARGE. Cette équipe interdisciplinaire réunit des chercheuses·chercheurs principalement de littérature et d’info-com autour . Pour reprendre le texte de présentation de l’équipe:  «…étudier la mise en contact de différentes formes d’écriture dans la diversité des langues, des médias, et des supports. Ce sont bien les marges et les frontières que nous interrogerons, qu’elles mettent en relation des systèmes sémiotiques différents (texte et image, littérature et images en mouvement en particulier), des régimes de savoir distincts (la poésie comme non-savoir et désécriture, dans ses rapports ambivalents avec ce qu’on nomme littérature), des champs disciplinaires diachroniquement rivaux (récits littéraires et récits historiques) ou synchroniquement complémentaires (approches médicale, anthropologique, artistique et littéraire de la maladie et du vieillissement)»

Préalablement j’ai passé quelques années au sein de mon auto-laboratoire de détachement, le SERF (Sans Équipe de Recherche Fixe). Pour la petite histoire, j’avais été quitté de mon laboratoire précédent pour manque d’allégeance à des statuts visant, selon moi à se soumettre aux logiques aberrantes des évaluations de la recherche en imposant au sein de l’équipe des logiques de production et de soumission aux axes de recherche qui instaurent de nouveaux mandarinats. D’un mandarinat féodal, la recherche française (ou lyonnaise dans ma discipline) passe à un mandarinat bureaucratique.

En rejoignant le SERF, je perdais en reconnaissance institutionnelle mais je rejoignais une ultra-micro-équipe qui n’est pas obnubilée par la recherche de « projets de recherche » qui impliquent plus de temps de paperasse que de temps de recherche, je choisis de répondre aux appels et propositions de communication en fonction des thèmes, des sujets et des publics sans me prendre la tête à vérifier sur le site du CNU combien ça va rapporter à mon H-index.

Vie sociale

Je suis pour l’instant président de l’ALDIL, membre du copilibre69 (collectif des cultures numériques libres dans le lyonnais)

Ma vie perso :

héhé, plutôt heureuse et confortable avec une adorable petite famille recomposée.

Mes dadas

  • Mes bidouilleries
  • Ma tribu(lation)
  • Mon boulot qui me passionne
  • M’énerver et ronchonner
  • Les schtroumpfettes en gélatine
  • La collecte des timbres hongrois des années 62 à 67
  • Parfaire mon ascension hiérarchique au sein du Dudeïsm
  • Vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué
  • Faire pousser des tomates (des bananiers, des fraisiers, des framboisiers, un pommier, des tournesols, des haricots, des fleurs, une vigne, et des courges)
  • Essayer d’initier à la socialité une tortue aquatique depuis plus de 20 ans
  • Grattouiller quelques cordes de guitare en chantouillant par dessus mes accords rebelles.

Me contacter :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

»crosslinked«

Flattr this!

Une réponse à A propos

  1. Stéphanie dit :

    Vincent,

    Très sympa cette nouvelle version de ton site (-: plein de lumières et de recoins où se poser pour cogiter..
    J’aime bien ton 4ème dada (( (-:

    Stéphanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *