OXI : l’Europe au nom du peuple et non de la finance et des sondages foireux…

Tout d’abord bravo au peuple grec qui rappelle que la démocratie, ce n’est pas dire amen aux injonctions d’une élite technocratique et financière (les citoyens ne sont pas les députés dociles d’un parti de gouvernement qui n’embêtent pas le premier ministre de l’intérieur pour protéger leur prochaine candidature).

Ensuite laissez moi sourire de ces sondeurs qui racontaient que le oui et le non étaient au courde à coude… Hey les gars, soit vous posez des questions nulles, soit les gens ne vous font pas confiance et vous mentent? Non parce que la question était : « Voulez accepter les conditions imposées par les créanciers de la Grèce ? » et non: « Voulez vous rester en Europe? ». Moyen stupidement détourné pour créer de la peur et de la confusion… ou au contraire encourager la fierté et la défiance.

Du coup je me poile, Tsipras qui n’avait pas réuni 40% d’électeurs il y a 5 mois se retrouve avec un soutien de 60% des électeurs.

Je commence à croire que secrètement le FMI et la BCE sont noyautés par des gauchistes.

Autres recommandations de lecture:

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Médias, Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *