Fractures numériques

Le terme de fracture numérique désigne une disparité d’accès aux technologies et ressources numériques. L’objet de la conférence est de repérer les différents niveaux de fracture en interrogeant les opportunités de sutures numériques qui pourraient y être mises à l’œuvre.

Présentation

[slideshare id=10549953&doc=10-fracturesnumeriques-mini-111211092810-phpapp02]

Commentaire

Commentaire en cours de rédaction

https://vmabillot.framapad.org/6 (pour entrer le code est: icom)

On présente ici 6 niveaux de fracture

Niveau international

Tous les pays n’ont pas la même qualité d’équipement. La fracture s’agrandit entre pays pauvres et pays riches, mais il faut toutefois nuancer le propos:

  • Les pays émergents compensent une partie de leur retard en installant directement une architecture de réseau moderne
  • Les états volontaristes et impliqués dans le déploiement accélèrent et démocratisent l’accès (Corée du Sud, Amérique du Sud…)
  • Le logiciel libre peut-être une opportunité mais fort lobbying et dumping des compagnies (y compris en fermant les yeux sur le piratage)
  • La téléphonie mobile fait faire un bon directement vers un accès individualisé au numérique même si les smartphones ne permettent pas de profiter d’une consultation de haute qualité.

Niveau local

Entre région et zone urbaine il y a surtout désormais un écart en terme de qualité de débit et de diversité des offres. Mais le décalage culturel diminue fortement. Au fond du Larzac comme à Berverly Hills, on accède au même moment à la sortie de n’importe quel album musical numérisé.

Niveau social et culturel

Il existe des différences liées à la différences des revenus et le “capital culturel”. Toutefois et notamment parce que l’ordinateur et le téléphone sont utilisés dans le cadre du travail, l’agilité à utiliser l’ordinateur n’est pas le privilège des classes aisées. Il arrive même souvent que les personnes qui sont au sommet de la pyramide soit des infirmes numériques (voire les compétences des derniers présidents de la République Française….).

Niveau des générations

Jusqu’au début des années 2000 la différence générationnelle est très forte, mais l’évolution de la pyramide des âges fait que les digital natives (ceux qui sont nés avec le numérique) sont entrain de constituer la majorité de la population. Et chez eux le taux d’usage est très élevé. De plus les seniors profitent de leur retraite pour s’intéresser aux TIC, notamment pour rester en contact avec leurs enfants et petits enfants, mais aussi dans le cadre de leurs vies associatives.

Niveau des genres (femmes / hommes)

Si des différences de genre persistent, là aussi elles évoluent. Notamment parce que le travail ou l’école (selon les pays) peuvent être un lieu d’émancipation. Et dans les pays à très faible émancipation des femmes, l’arrivée d’Internet dans les foyers est un facteur de “suture”

Niveau individuel

Handicaps physiques et mentaux sont des facteurs de fracture numérique. Des initiatives (comme la WAI : Web Accessibility Initiative) tentent d’apporter des réponses en poussant la normalisation et la diffusion de l’accessibilité. Toutefois ces déploiement sont souvent étroitement liés aux bonus qu’ils apportent aux non déficients : L’accessibilité visuelle facilite le référencement par les moteurs de recherche ou l’adaptation aux multiples supports de consultation, l’accessibilité physique est promue par les technologies tactiles ou de tracking facial.

Ressources complémentaires

Bibliographie

[zotpress  userid=47183 collection=”WNKHD76A” sortby=”author”]

à mettre à jour

Sitographie

voir Biblio

Audio et Vidéo

Quelques vidéos venues de Youtube pour illustrer le thème de la fracture/suture numérique

[youtubeplaylist A6346C2958691CB5]

Historique

2012 – Octobre – Mise en ligne dans le cadre du cours TIC et Société (ICOM)

 

Flattr this!

2 réponses à Fractures numériques

  1. LOUIS Nathalie dit :

    Dommage, la vidéo n’est pas en ligne visiblement 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *