2000 – Les mises en scène de l’interactivité (Thèse)

Cette thèse a été présentée en Janvier 2000 à l’université Lumière Lyon2

Une approche médiologique des usages des médiations interactives à partir de la mise en scène de l’utilisateur.
La problématique est celle de l’efficacité symbolique  des artifices et des effets de l’interactivité dans le cadre des médiations technologiques.
L’hypothèse est que l’efficacité reposerait sur des jeux de position autour de la coupure sémiotique en introduisant le concept de perméabilité sémiotique. En créant une relation circulaire entre un champ opératoire et un champ symbolique, l’interactivité contraint l’utilisateur à jouer le jeu d’un discours performatif où il est à la fois acteur et personnage.

A partir de cette thèse quelques concepts seront affinés par la suite :

  • la perméabilité sémiotique
  • la proxémie médiatée

Télécharger ma  Thèse : Les Mises en Scène de l’Interactivité (pdf) ou consulter la version « html »

 

 

 

 

 

 

Flattr this!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *