Sexploration : Investir dans le porno sidéral

Attention : certains liens  de cet article pourraient être à caractère pornographique, ils seront marqués par un (*)

L'équipage de Sexploration : pour 150 000 $ leur costume pourraît être à vous

L’équipage de Sexploration : pour 150 000 $ leur costume pourraît être à vous

Voilà un couple qui veut s’envoyer l’air au propre comme au figuré avec la bénédiction d’un des plus important réseau de contenus pornographiques gratuits ou pas.  Mais attention quand on dit en l’air, c’est très haut. Pas question ici pour Eva Lovia (*) de jouer les hôtesses de l’air, cette fois le lieu de tournage et le décor sont un peu après le septième ciel, dans l’espace.  Et là tout de suite on imagine les scènes en apesanteur qui revisite le kamasutra, les bonus avec éclats de rire lorsque notre couple est confronté au comportement spacial des cumshots (écouter la chanson de David TMX pour la def du cumshot (sur jamendo)).

Sauf qu’un tournage dans l’espace, ce n’est pas cadeau, et sous ce motif, l’équipe de PornHub lance un financement participatif. Et je dis bien motif, car ce projet montre une fois de plus que cette recherche d’argent est aussi, voir surtout un bel outil promotionnel (dont je ne doute pas que je fais le jeu en écrivant cette article).

Sur la plate-forme IndieGogo, l’objectif est de ramasser 3,4 millions de dollars. La somme à l’air rondelette mais remettons un peu de réalisme dans le projet:

  1. Le coût d’un voyage autour de la terre avec les Russes est en gros de 20 millions de dollars pour une personne (le ticket de Mark Shuttleworth le fondateur d’Ubuntu) et les prix ne vont pas en baissant (Guy Laliberté, un québecois, est parti 7 ans plus tard avec la même agence pour 35 millions). C’est un voyage de moins d’une journée et pas seulement en raison des coûts
  2. Pour aller jusqu’à la station ISS, il faut un équipage complet… et dans ce cas pas de place pour les touristes
  3. Pour moins cher on pourra partir avec d’autres compagnie mais qui font dans le vol « sub-orbital » = 100 km de la terre, 5 min. d’apesanteur, 250 000 dollars. Le seul truc drôle c’est qu’une des compagnies qui pourrait proposer ce vol, n’est autre que celle de Charles Branson : Virgin… avouez que pour un film XXX ça tiens la route si je peux me permettre.

Donc on voit que le projet est économiquement et techniquement assez léger, mais côté Com, ça marche à plein tube…

  1. Eva Lovia (*) et Johnny Sins  font grimper leur notoriété 
  2. Pornhub a trouvé un moyen de se faire connaître sur les réseaux médiatiques classiques et les réseaux sociaux grâce à un beau buzz démarré le 11 juin avec le lancement de la campagne.

D’ici quelques jours nous aurons des chiffres, mais malgré tout pas de bol dans cette affaire, le lancement est tombé l’un des pires jours de l’année côté trafic sur le web.  En effet un problème de routage en Malaysie a impacté vendredi 12 juin une grande partie du traffic internet, et donc notamment le réseau de pornhub. Donc on va voir dans les chiffres avec un petit creux qui masquera et contrariera le lancement de cette campagne de financement participatif.

Reste que la campagne a encore 58 jours devant elle, que la page d’IndieGogo du projet est amusante (on regretta une fois de plus son monoliguisme de la plate-forme ne permettant d’avoir des traductions) . Les gratifications sont gentillettes et ne frôle pas l’espèce de proxénétisme qu’on avait croisé lors du financement participatif de DXK où selon le prix on pouvait être voyeur sur le tournage et même prendre part au tournage…

Sa dernière chance est que les deux dernières campagnes dont j’ai causé ici on atteind leur objectif de base.

Pour les amateurs qui à la fin de cet article souhaite des liens pour le financement participatif de projet pour adultes:

Autres recommandations de lecture:

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Dadas, Médias, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Sexploration : Investir dans le porno sidéral

  1. Julie dit :

    sacré pornhub 😉 ils sont très forts
    sur la case site web j’ai mis leur stat en France

  2. Laura dit :

    Mettre en place des projets d’envergure comme celui là et dans l’espace c’est pousser le challenge. Si ce projet voit le jour alors il sera possible de le diffuser sur son téléphone portable ou par Télévision. Cependant, un projet comme « Mars One », je pense que les moyens à mettre en oeuvre ne sont pas les mêmes, sachez tout de même qu’envoyer une lettre sur Mars coûterait environ 16,000€ 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *