S’informer à l’ère numérique

Les évolutions de la diffusion et de l’accès à l’information depuis l’écrit jusqu’aux tablettes numérique.

Présentation

[slideshare id=11868191&doc=informationinternet-120305063334-phpapp02]

Commentaire

Brian, Penny, Jessica

Le petit Brian de 8 ans, Argentin,  attend une opération grâce  au sponsoring d’un opérateur téléphonique qui ferait un don pour chaque copie circulant d’un courriel d’appel depuis 1995 (il aurait donc plus de 35 ans aujourd’hui Brian).  Des alertes disparitions fantaisistes pourrissent les numéros de téléphone de certaines gendarmeries ou particuliers (comme le cas de Jessica en photo). Mais il y a aussi le côté positif, des informations accessibles à tous plus rapidement que jamais. Autant d’anecdotes qui montrent que la circulation d’informations et de rumeurs s’accélèrent à l’ère numérique. Il convient donc de voir ce qui a évolué (car les rumeurs et la construction de l’information ne date pas de la naissance de la presse “en ligne”) , ce qui change et comment nous pouvons désormais construire notre rapport de confiance dans l’univers informationnel numérique qui nous entoure.

Le l’oral à l’écrit

(attention à partir de là, il n’y a que des traces du diaporama en attendant une réécriture plus compète)

La parole, le messager, la rhétorique Lécrit, le libraire et la bibliothèque XV : Limprimerie XVII : La naissance de la presse (privilège) XVIII : Premiers quotidiens XIX : Rotative et télégraphe électrique

Du différé au direct

Les actualités cinématographiques La radio La télévision La contre culture

Des télécommunications à lère numérique

Le télégraphe Le téléphone Le satellite Les réseaux numériques

Les acteurs de l’information

Basiquement : Les informants Les messagers/médiateursLes informés

Mais complexification renforcée par internet : Convergence et mélange des rôles Interactivité Remise en cause des intermédiaires Multiplications des supports/dispositifs (ordinateurs, téléphones, télévisions…)

La salle de presse du futur

Illustration d’Innovation Media Consulting Group

 Où et comment sinformer à l’heure d”internet

Comme avant mais aussi… Le web Le courriel Les forums, les listes de diffusions et les sites communautaires Les flux

Le Web

Différentes formes : Les moteurs de recherche Les portails (de Yahoo à wikipédia) Les webzines spécialisée et la presse en ligne Les sites persos (Blog et Cie) Les archives et « médiathèques en lignes » Particularités : Foxtab (addons firefox) Les pure players

L’auto­médiation individuelle et communautaire

Différents dispositifs : Le courriel Les listes, les forums, les chats Les sites communautaires Le peer to peer Les réseaux sociaux L’effacement des intermédiaires : L’intelligence collective et l’interactivité

La veille… l’information intelligente ?

Des technologies de veille Automatisée comme les flux de syndication (RSS, alerte et notifications…) Expertisée, qualifiée et repérée humainement (micro­blogging : twitter, identica…)

Émancipations sous surveillance

Infobésité : trop d’infos tue l’info La neutralité Authentifier linformation La liberté dexpression pour tous … Confidentialité, traces et surveillance Le temps permanent Linformation superficielle

Conclusion

… et donc Il ne faut ne pas se formater mais se former pour sinformer Entretenir la diversité et la pluralité des sources et des pratiquesMédias et usages – VM

Ressources complémentaires

Bibliographie

[zotpress  userid=47183 collection=”pas à jour” sortby=”author”]

Sitographie

Audio et Vidéo

Historique

2012

Mars – Présentation dans le cadre des conférences UTA/Médiathèque Jean Macé (Lyon7)

 

Flattr this!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *