Tour de France 2018: Sky, une équipe anti-sociale

Une arrivée de Chris Froome lors du Giro 2018 – Photo de Tony Jarrow (ccbysa) – Flickr

Au lendemain du contre-la-montre d’Espelette, je suis en colère. Je revois les images de la veille, et je vois un Christopher Froome à la limite de la rupture qui perd sa troisième place sur le podium et arrive laminé avec un Giro et 20 étapes de Tour de France dans les pattes. Et à Espelette, le lendemain, il arrive comme une balle, second de l’étape avec un temps canon. Je ne doute pas une fraction de seconde que son équipe est fair play et que ni les vélos, ni les bonshommes ne sont chargés. Leur faiblesse d’hier laisse aussi supposer que ce ne sont pas que des surhommes. Donc j’en veux beaucoup à la Sky de nous cacher ses secrets de récupérations. C’est un manque de solidarité humaine que de nous cacher les astuces qui font qu’en deux repas, une nuit de sommeil, un cycliste à l’agonie la veille arrive requinqué et presque hystérique. Donc, c’est un devoir qui incombe à la Sky de nous dire qu’est-ce qu’il faut qu’on mange et de quel type de matelas et de coaching mental nous devons trouver pour être reconstituer et en pleine forme le lendemain d’une semaine harassante! #tdf2018 faîtes quelques choses!

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Récré, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *