Je ne suis pas bien dans la Teams, billet ouvert à la présidence de l’université Lyon2 et la direction de l’ICOM

Bye bye l’équipe

Madame la Présidente de l’Université Lyon2, Madame la Directrice de l’ICOM de la même université, je vous adresse ce billet ouvert pour vous manifester mon refus à l’avenir d’utiliser Teams dans le cadre de nos réunions internes dans le cadre du confinement (ou pas).

Après avoir dû utiliser ce dispositif à plusieurs reprises, j’ai pu constater qu’il impliquait l’acceptation de sollicitations numériques et de potentielles exploitations de données qui ne me paraissent pas nécessaire à la tenue de nos réunions, jurys et autres rencontres collectives virtualisées du fait du confinement.

Notre université a mis en place des outils de visioconférences dont l’opérationnalité et les fonctionnalités sont tout à fait acceptables et permettent de respecter la confidentialité de nos échanges, le traitement autonome et localisé de nos données personnelles.

La procédure de connexion à la plate-forme Teams incite, par des moyens déloyaux et ambiguës, les utilisatrices et utilisateurs à transmettre des données personnelles comme un numéro de téléphone ou une adresse personnelle pour nous garantir l’accès à la plate-forme si notre compte professionnel n’était plus opérationnel. Ceci implique un croisement de données par ce tiers qui ne me paraît pas légitime. Bien sûr ce n’est pas obligatoire. Mais la formulation suggère que vous prenez des risques à ne pas le faire.

A priori c’est votre organisation qui demande
Mais c’est Microsoft qui opère la récupération

Si vous n’acceptez les recommandations définitivement, elles sont systématiquement reproposées avant chaque connexion. C’est un harcèlement d’autant plus pernicieux qu’il se produit à l’arrivée d’un rendez-vous et où la réponse systématique à ces sollicitations fragilise notre ponctualité et donc augmente notre niveau de perméabilité aux injonctions de cette entreprise-opérateur.

Utilisateur d’un environnement informatique GNU/Linux, je ne peux me connecter via l’interface web, ce qui implique des adhérences plus profondes à l’éco-techno-système de l’éditeur de dispositif. Cette inopérabilité via le web ne se découvre que lorsque vous arrivez au bout de la procédure d’identification et sollicitation évoquée précédemment. On ne vous explique pas d’emblée que ça ne marchera pas. On vous propose de donner vos données personnelles avant de vous indiquez que ça ne marche pas!

Voilà ce qui arrive à un linuxien voulant passer par son navigateur web dernière génération

La solution est donc de passer par le « client Linux » de l’éditeur. D’après les éléments qui sont à ma disposition, ce client est un navigateur web intégrant les composants spécifiques à la connexion avec le dispositif Teams.

Recommandation d’utiliser l’application plutôt que le web

À cette différence près, que le client en question à une consommation de ressources deux fois supérieures à celle des navigateurs courants.

Ce client est par ailleurs persistant et là encore sans vigilance de la part des utilisateurs et utilisatrices, il s’exécute quasi silencieusement en permanence. Lors de la première utilisation, se propose de démarrer avec le système et lorsque vous fermez la fenêtre, il reste actif et ne peut être stoppé totalement que via son icône dans la zone de notification.

Le oui est exemple de nudge design (effet visuel attractif) et la persistance malgré le fait d’avoir fermé la fenêtre

Même lorsqu’elle n’est pas utilisée, l’application va donc occuper des ressources du système au détriment des autres applications, va entretenir un lien de veille avec la plate-forme Teams et donc suivre le journal de vos connexions (en lieu et heure). Le tout en trompant les utilisatrices et utilisateurs sur la réactivité de l’application : Sentiment que l’application démarre vite … mais non, c’est juste que vous n’êtes jamais déconnectés (enfin on pré-suppose qu’au moins nos webcams et micros ne sont pas utilisés à notre insu – il n’y a que les fabricants de voitures diesel qui ne sont pas très honnêtes …).

Par défaut, chères étudiantes, étudiants et personnels de Lyon2, vous participez aux enquêtes de Microsoft. Merci!

Alors tant pis pour mon attachement à participer à la vie collaborative de notre établissement, que ce soit pour la préparation de l’habilitation de nos futurs parcours, que ce soit pour certains jurys, conseils de département, de la documentation, etc.

Je refuserai désormais de participer aux réunions via Teams considérant que nos solutions internes ou celles proposées par nos réseaux universitaires (comme Rendez-vous de Renater ou les instances de Big Blue Button de notre université sont assez adaptées à nos besoins élémentaires, même si je vous le concède, qu’actuellement ces solutions ne permettent pas de choisir un élégant ou rigolo papier peint qui s’afficherait en arrière plan de ma visio (qu’en général je désactive rapidement).

Vous comprendrez que pour ces raisons je n’assisterai pas à vos réunions publiques pour la campagne électorale qui se déroulent actuellement au sein de notre université et organisées sur Teams par votre équipe de campagne de la liste Agir2020 …

Flattr this!

Publié dans Actualités commentées | Marqué avec , , , , , , , | 13 commentaires

Au delà de l’écriture inclusive, la lecture inclusive

Précisons d’emblée que je ne discuterai pas ici la notion l’inclusivité, que je considérerai ici comme acceptée et soutenue. Je vais en revanche argumenter mon adhésion à ce que l’on pourrait appeler la lecture inclusive. Cette en pratique dénonce l’écriture inclusive comme étant un acte de domination continuant d’organiser l’expression au profit de celles et ceux qui ont le privilège de s’exprimer contre les destinataires de leur propos.

Continuer la lecture

Flattr this!

Publié dans Contextes, Cultures, cultures numériques, Dadas, Quotidien, Sémiotique | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

12 propositions pour une ville numérique écolo-responsable libre

Fruit d’une cogitation sur ce que pourrait être une commune qui est attentive à des choix numériques engagés sur l’accessibilité, la citoyenneté, l’écologie, la neutralité, la souverainté et l’innovation, 12 points d’entrée pour transformer une ville (comme Lyon?)
Continuer la lecture

Flattr this!

Publié dans Contextes, Dadas, Politique, Usages | Marqué avec , , , , , , , , , | 2 commentaires

Réussir une ville numériquement responsable, émancipée … libérée 🗓 🗺

Dans le cadre de la campagne municipale et métropolitaine lyonnaise à laquelle je participe en tant que pirate sur la liste d’union des écologistes et de la gauche réunie, j’ai élaboré un petit texte pour partager avec notre collectif, quelques réflexions sur ce que pourrait être une ambition numérique dans une ville écologiste et solidaire :

Continuer la lecture

Flattr this!

Publié dans Contextes, Politique | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

Empreintes numériques:Les traces que laissent le digital (diapos)

Pacte du Logiciel LibreLes diapos de ma petite conférence sur l’empreinte numérique est disponible. Elle intègre les propositions des Écologistes de la liste #MaintenantLyon emmené par Gregory Doucet qui a signé le Pacte du Logiciel Libre

Flattr this!

Publié dans cultures numériques, Dadas, Politique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Finançons Peepoodo Saison 2 ->28 février 2020

Illustration promo financement participatif de Peepoodoo saison 2

Cliquez pour aller sur la plate-forme de financement

Peepoodo est une excellente série d’animation pour adulte qui décoince et déchire (parfois au figuré, j’ose pas ajouter « au propre »). Malgré plus de 10 millions de vues de la saison 1, pas de producteur pour financer la saison 2. Pourquoi? Parce qu’on voit des #bites et des #chattes. Et c’est pas vendeur pour les chaînes, y compris les bouquets de série en ligne. Ce serait bien dommage de ne pas profiter de toutes la créativité de l’équipe professionnelle qui est derrière ce bijou tout aussi hilarant que didactique.

Alors jusqu’au 28 février, participez au financement participatif qui a cumulé pour l’instant de quoi produire 8 épisodes sur 10.

On pousse pour avoir la totale? Paraît d’ailleurs que dans l’épisode 10 Peepoodo, le docteur LaChatte et leurs SuperFuck Friends font <stop divulgachage>…</stop dovulgachage>.

Flattr this!

Publié dans Cultures, Récré, Thématiques | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Empreintes numériques: Quelles traces laisse le digital (28 fév.- Lyon) 🗓 🗺

Le numérique est au cœur de nos pratiques quotidiennes, souvent
pratique, parfois ludique, il nous accompagne désormais presque partout.
Les technologies ne sont pas neutres. Quelle balance énergétique? Quels
coûts écologiques? Quelles libertés gagnées ou menacées? Quel est le
prix de la gratuité? Que deviennent nos données? Quelles orientations et
engagement locaux pouvons nous tenir face à ces enjeux?

Je vous propose de venir participer à cette présentation débat que j’animerai dans le cadre de ma participation aux élections municipales et métropolitaines de Lyon pour lesquelles j’ai rejoint au premier tour les listes Écologistes #LyonMaintenant dans le 8ᵉ arrondissement.

Rendez-vous donc le 28 février 2020 à 19h à la Brasserie Taxi Caffé,
5 place du Onze novembre 1918, Lyon 8ᵉ (Arrêt Bachut Bus 28 et Tram T2)

 

Flattr this!

Publié dans Politique | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Disparités numériques (MAJ diaporama)

Accidental Encounter – Hiking Artist-Flickr

Petites mises à jours de mon support de cours/conférences de base pour causer disparités numériques(Pdf- 1.8 Mo). Aborde sept niveaux : mondial, local, éco-socio-culturel, inter-générationnel, genre, handicap, technologique (neutralité/obsolescence …).

Un grand merci, pour la partie sur les handicaps et le design numérique, pour les posters créent par le gouvernement britannique. Continuer la lecture

Flattr this!

Publié dans cultures numériques, Document numérique, Formation, Usages | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Chiffrage et signature, une infographie pour comprendre

Voici une petite infographie, remixée par mes soins pour mon prochain cours sur la sécurisation des échanges de messages et de fichiers avec un chiffrage asymétrique, c’est-à-dire à l’aide de clés publiques et de clés privées.

Chiffrer et signer

cliquer pour agrandir

Voilà ce que ça raconte: Continuer la lecture

Flattr this!

Publié dans Astuces, cultures numériques, Logiciels Libres | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Écritoires numériques : L’organisation du récit et de ses intrigues 🗓 🗺

Atelier Écritoire Numérique S01E03Dans le cadre de l’atelier labo que j’anime au sein de mon équipe de recherche Marge, je vous propose la semaine prochaine de participer à un atelier autour de l’organisation du récit avec les applications d’aide à l’écriture. Nous verrons principalement avec Manuskript les types de structures narratives, les étapes ou les actes qui vont ponctuer le récit et comment cette organisation du récit s’articule avec la rédaction des différentes parties de notre récit. Continuer la lecture

Flattr this!

Publié dans cultures numériques, Document numérique, Écritoire, Formation, Médiologie (Sciences de l'information et de la communication), Recherche, Récré, Sémiotique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire