Découvrir l’impression en 3D à Lyon – DIY et prototypage

DIY - Do It Yourself - Fais le toi-mêmeCette semaine (mercredi 25 juillet 2012), l’association « La fabrique d’objets libres » présente son dernier bijou au Lavoir Public, l’Ultimaker, une imprimante en 3D.  Pour le lieu et la curiosité de l’objet, ça devrait valoir le coup d’aller y faire un tour.

Quelques détails pour attiser votre curiosité et vous inciter à bouger.

Une imprimante 3D

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le principe de ce qui semble être une bonne grosse geekerie, une imprimante 3D est un appareil relié à un ordinateur qui va reporter une image 3D et la fondre un filet de plastique point par point et couche par couche. On part donc d’un dessin réalisé avec un logiciel de CAO (conception assisté par ordinateur) permettant de coter l’image.

Voici une vidéo montrant le processus :

L’intérêt au-delà de la performance technique?

Si celà semble relever du gadget permettant de réaliser des figurines bien kitch lors des démos, les applications concrêtes sont à chercher du côté du prototypage, du Do It Yourself (DIY – Traduire par Fais le toi-même), de la maintenance.

Pour les proto, on peut ainsi faire des maquettes d’objet en miniature (par exemple des bâtiments, des véhicules…) mais aussi des protos à l’échelle (par exemple des couverts, des porte-manteaux…).


(C’est pas du libre, mais ça illustre l’idée de prototypage… mais je veux bien des recommandations pour une vidéo moins promotionnelle)

On peut aussi imaginer qu’en terme de maintenance, ça peut permettre à terme d’avoir la possibilité d’imprimer des petites pièces en plastique défectueuses dont les fichiers CAO seraient disponibles. Typiquement un bouton d’appareil électroménager, un bout de mécanisme de chasse d’eau…

Dans cette vidéo on verra notamment le remplacement d’un bouton de cuisinière ou encore la fabrication de pièces d’assemblage.

Sinon c’est aussi un moyen de fabriquer ses propres figurines pour mettre dans les chaussures en fin d’année et donc d’ouvrir à la créativité pour des objets design à la pièce pour soi, pour offrir ou se faire mousser.

Et hop, un truc méga trop beau…

S’il y en a que le plastique rebute ou qui ont des scrupules à brancher leur imprimante sur un flux électrique d’origine nucléaire, il y a bien une solution, mais faut être un peu bédouin sur les bords comme en témoigne le travail de Markus Keyser qui utilise du sable et du solaire.

Un petit tour dans le désert avec Markus Kayser

 Les imprimantes 3D deviennent accessibles au grand public, notamment avec des modèles « open » à monter soi-même comme l’Ultimaker. La vidéo qui suit montre un Fab Lab toulousain en plein activité lors du montage d’une ultimaker.

La fabrique d’objets libres : Fab Lab et Do It Yourself à la lyonnaise

L’organisateur de la soirée, est une association lyonnaise émergente qui ambitionne de La fabrique d'objets libresmonter un fab lab. Alors à la question un Fab lab c’est quoi? La réponse : Un atelier mutualisé permettant aux participants de mettre en commun des machines outils inaccessibles ou/et instockables pour le particulier. À l’aide de cet équipement il est alors  possible de disposer de matériel de pro, précis, efficace et adapté pour réaliser ses objets, ses réparations… Donc le moyen collectif d’aller plus loin dans le Do It Yourself (DIY), ce courant de pratiques consistant à se prendre en main et à dépendre le moins possible d’un modèle ultra-consummériste. Le projet de la Fabrique d’Objets Libres est d’une part de mettre à disposition du matos (il cherche un local pour les machines qu’ils ont déjà), mais aussi de partager des connaissances (et des plans de montages libres), des compétences et même d’essayer d’avoir un permanent qui pourrait accompagner les membres à se servir de certaines machines qui nécessitent quelques précautions et notions de base.

Le Lavoir Public

Entrée du Lavoir Public (Lyon) – Photo Jahovil (Flickr) – cc-by-sa-nc

Le lieu que je ne connais pas encore, mais que j’ai bien envie de voir. Il s’agit d’un ancien lavoir collectif en zone urbaine, et c’est ce qui pour moi fait toute sa specificité. J’ai déjà cotoyer plusieurs lavoirs en zone rurale, mais en ville, c’est un équipement que je n’ai jamais vu. Peut-être d’ailleurs une idée qui modernisée un brin mériterait d’être réamplantée notamment dans les immeubles où les laveries collectives sont un équipement rare en France alors qu’il a de nombreux avantages : Machines plus robuste et grande, moins de dépendance à l’obsolescence programmée des machines individuelles, occasion d’avoir quelques contacts sociaux au sein de l’immeuble en allant faire tourner son linge ou en le récupérant. Donc si comme prévu je passe au Lavoir Public (gérer la l’association le Club Théatre), j’espère vous rapporter quelques petit plus du lieu.

Rappel pour la soirée et le plan d’accès : Imprimante 3D au Lavoir public le 25/07/2012 à  partir de 18h

 

Autres recommandations de lecture:

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Cultures, Dadas, Logiciels Libres, Politique, Récré, Usages, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Découvrir l’impression en 3D à Lyon – DIY et prototypage

  1. Ping : En attendant la rentrée de l’UNIPOP : Tous au Lavoir Public ! | Université Populaire de LYON

  2. carali dit :

    Bonjour,
    Est ce que la fabrique d’objets libre existe toujours ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *