Microsoft/Éducation Nationale : Le partenariat indigne, l’abandon et la trahison

signatureENcrosoftPour ce titre, quelques mots piochés dans les communiqués de presse au lendemain de l’accord de partenariat ou Najat Vallaud-BelKacem offre sur un plateau le monde de l’éducation nationale à un goinfre économique transnational.

Pour les les syndicats de l’Éducation nationale et les associations du numérique et des droits de l’homme qui défendent les libertés numériques, l’accord est indigne des valeurs de l’Éducation Nationale, il démontre la lâcheté et sa servilité à l’égard des intérêts des grandes multinationales américaine.

Pourtant des alternatives existent et tentent d’exister avec l’engagement des enseignants, chercheurs, entreprises françaises et européennes, parents d’élèves qui travaillent depuis des années pour faire avancer une approche citoyenne (les alternatives à l’accord sur le Framablog). Servilité aux intérêts des mutlinationales : Najat +1 Éducation et économie franco-europenne 0

Vous n’aviez pas encore renoncé à XP parce que vos machines ne supportent pas windows 8 ou windows 10… pour accéder à l’offre du partenariat, il vous faudra obligatoirement l’un ou l’autre, vous devrez changer de matériel… le cadeau des machines (inutilement) neuves n’est pas dans l’accord. Bel exemple de développement durable pendant la COP21 : Najat +1 Climat tant pis.

Les 5 « bénéfices » de l’accord sont démontés par La Mouette (association de promotion de la bureautique libre) dans son communiqué de presse. Au top, l’offre n’est pas légale au regard du droit européen, la Cours Europenne ayant jugé que le Safe Harbour Act qui légalisait les transfert de données vers les États-Unis ayant été jugé non conforme au droit européen, la CNIL s’en faisant l’écho pour la France. En gros, le gouvernement vient d’autoriser les enseignants qui utiliseront les produits Microsoft à livrer les données concernant leurs élèves… c’est à dire nos enfants.  Vie privée pourrie : Najat +1 Snowden 0

Lors de la consultation sur la Loi Numérique, le souhait d’utiliser du libre dans l’éducation avait été plébiscitée (deuxième proposition la plus soutenue)… Fuck la démocratie participatives : Najat +1 Citoyens <assignés à résidence>.

À l’heure où le gouvernement prépare la PS a voté des idées d’extrême droite genre un État d’urgence sur-mesure et la déchéance de la nationalité, il serait tentant de souhaité un droit de dé-nommage des partis politiques quand le parti socialiste est aussi proche du Socialisme que le front national de la Résistance.

Dimanche on va aux urnes, merci Najat de nous avoir confirmé, en cas de doute, que le vote socialiste était aussi un vote pour le capitalisme transnational.

Les signataires du communiqué de presse Partenariat indigne entre le Ministère de l’Éducation Nationale et Microsoft:

Autres recommandations de lecture:

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Formation, Logiciels Libres, Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Microsoft/Éducation Nationale : Le partenariat indigne, l’abandon et la trahison

  1. Ping : Le gouvernement socialiste et ses députés arriveront-ils à sauver Microsoft et leurs copains? | Vincent Mabillot, expressions libres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *