OpenAccess Week : Pour soutenir le libre accès aux résultats de la recherche publique

OpenAccessWeekDepuis quelques années, le mouvement de l’OpenAccess essaye de promouvoir l’idée qui semblerait évidente que les travaux scientifiques financés par des fonds publics soient accessibles à tous.  Sur la région lyonnaise, de nombreuses manifestations auront lieu entre le 17 et 23 octobre sur plusieurs sites universitaires et centre de documentation scientifique.

Au programme :

  • Vendredi 17 Octobre 9h-12h30 Table ronde : Publier en libre accès, quelles opportunités pour leschercheurs et la diffusion des savoirs ? Campus Berges du Rhône, Salle des colloques
  • Des ateliers «dépôt dans l’archive ouverte HAL» seront organisés pourles chercheurs et les doctorants :
    • Ateliers organisés par le SCD Lyon 2 et la MOM
    • Vendredi 17 octobre : 14h30-15h30, BU Chevreul
    • Lundi 20 octobre : 12h-13h, BU Bron
    • Mercredi 22 octobre : 12h-13h, BU Bron
    • Jeudi 23 octobre : 12h-13h, BU Chevreul
    • Ateliers organisés par les BU de Lyon 3
    • Vendredi 17 octobre : 14h-16h, BU de la Manufacture
    • Lundi 20 octobre : 14h-16h, Palais de la Recherche, Centre de Ressources informatiques, salle 408

Actuellement un modèle économique aberrant subsiste à l’ère numérique qui fonctionne grosso modo ainsi :

  • Les chercheurs doivent publier les résultats de leurs recherches (publiques) dans des revues côtées sous peine d’être dégradé.
  • Les revues côtées sont souvent héritières d’un passé « papier » qui faisaient que même si elles avaient un comité de lecture scientifique diversifié, elles appartenaient à un éditeur privés
  • Les scientifiques ont donc une valorisation symbolique d’un contenu qui ne coûte que le coût de sélection, production et diffusion à la revue (des coûts réels et complexes à l’ère de l’imprimé).
  • Les revues sont vendues principalement aux chercheurs (et bibliothèques universitaires)… qui ne sont pas payés pour publier mais payent pour lire.

Le principe de l’open access est donc de considérer qu’à l’heure des publications électroniques, l’accès aux résultats de la recherche sur financement public ne devrait plus faire l’objet d’embargo de la part des éditeurs (ils gardent des droits d’exclusivité plus ou moins long) et qu’il faut en contre-partie valoriser les archives ouvertes pour inciter les chercheurs à rendre accessibles leurs productions (articles, communications, résultats…)

C’est dans ce cadre que l’initiative open access week vise à promouvoir les archives ouvertes aussi bien côté « déposant » que côté « lecteur ».

Pour retrouver le programme national de l’OAW France : http://www.oaweekfrance.org/programme/

Autres recommandations de lecture:

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Médiologie (Sciences de l'information et de la communication), Recherche, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *