Présidentielles 2012 : il n’en resterait que trois pour les libristes

Retirer sans risque

Retirer sans risque

A j-2 du premier tour de la présidentielle 2012, quatre candidats sur 10 ont répondu au questionnaire de candidats.fr sur le numérique et le libre.

Au final pour les libristes qui se reconnaissent dans la pertinence des questions proposées (et j’en suis), l’analyse de l’April fait ressortir que trois candidats ont une approche bienveillante et encourageante pour la promotion du logiciel libre et la défense des libertés numériques individuelles et collectives.

Les élus sont Nicolas Dupont-Aignan (premier a avoir répondu), Jean-Luc Mélanchon et Eva Joly. Donc électeur de droite comme de gauche ou pas forcément très ancré, tu as le choix… Si aucun d’eux ne va au-delà du premier tour, personnellement ça va devenir compliquer pour m’exprimer au second.

Tout autre vote met en péril ta liberté numérique car les autres candidats s’en désintéressent (Arthaud, Poutou, Cheminade, Le Pen, Sarkozy).

Bayrou est en recul sur ses réponses de 2007.
Hollande fait répondre les petites mains et ne s’engage sur rien, surtout pas pour remettre en cause par exemple la vente liée : “Évitons tout dogmatisme en la matière”(Fleur Pellerin pour F Hollande) . Traduisons : “Vous avez raisons, c’est pas bien mais venez pas nous emmerdez sur l’achat de nos jolis mac et l’équipement de nos collectivités avec des gentils contrats microsoft). Embettez pas nos “artistes amis” qui soutiennent la DADVSI et la HADOPI de leurs patrons…”
Le candidat du changement doit en effet changer lui-même pour incarner des évolutions potentielles qui ne soient pas au service de la finance et de l’hégémonie des groupes industriels (culturels) dominants.

 

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Dadas, Document numérique, Logiciels Libres, Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *