Salut JYR

Jean-Yves Royer, infatigable défenseur des libertés numériques, bénévole hyper actif au sein d’une multitude d’associations lyonnaises (ALDIL, EPNL, ADOS, CLIP, etc.) puis du Chablais est mort  au matin lundi 23 septembre, à Thonon les Bains, d’une crise cardiaque.

Sa famille s’organise pour qu’un dernier hommage lui soit rendu et nous vous en informerons. Pour vous assurer d’avoir l’information vous pouvez contacter aldil AT aldil.org

Si vous avez des documents témoignage (photos, entretiens …) vous pouvez les déposer à l’adresse: https://cloud.lamouette.org/index.php/s/MstwCK68FZRT47a

Vous pouvez aussi laisser un témoignage sur le LibreOffice en ligne de LaMouette: https://cloud.lamouette.org/index.php/s/MpSjrGeQWnrwSR7

Pour ma part JYR fait partie des personnalités d’exception que j’ai eu l’occasion de rencontrer. Exigeant mais juste, il était curieux, impliqué, acteur et encourageant. Au premier abord, on pouvait le trouver tatillon sur le soucis de qualité, notamment sur la mise en forme des documents. Un poil excentrique avec son cartable d’écolier, un zeste d’ironie, de provocation à l’égard de celles et ceux qu’il aimait bien, bref tout ça finissait par être un mélange de bienveillance. Inlassable défenseur des règles de typographie, il n’en portait pas moins une informatique au service des utilisateurs et des utilisatrices. Et ce n’est pas pour faire genre que je l’écris ainsi, mais bien parce que dans un monde de geek, il ne s’enfermait pas sur ses semblables (on devrait dire des “pareils”) mais il ouvrait des passages. C’était un passeur et un inter-connecteur. Il avait la capacité de mettre en relation des personnes d’univers différents qui gagnaient à se côtoyer. À la croisée de l’éducation populaire, du logiciel libre, de l’action dans les prisons, il était un artisan de la relation humaine. Personnellement il m’a apporté plein d’incitations à assembler, rassembler, offert plein de gens, et soutenu et fait exister, l’air de rien, des projets intéressant. J’ai découvert au fil du temps, que discrètement, il poussait, il œuvrait pour que de belles choses avancent. Plus qu’un libre penseur, c’était un acteur libérateur. Il n’a pas seulement portée des idées, il a agit et surtout, il a accompagné un nombre insoupçonné de personnes à agir. Un humaniste au quotidien.

Ouais, un type bien qui lors de notre dernière rencontre, il y a quelques semaines m’a dit deux trois trucs qui font du bien.

Merci Jean-Yves

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans cultures numériques, Dadas, Logiciels Libres, Quotidien, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *